Le suicide chez les personnes ayant une DI ou un TSA, ça existe. Heureusement, des outils sont disponibles pour aider à le prévenir.

Processus AUDIS: un processus de soutien à la décision clinique pour prévenir le suicide chez les personnes ayant une déficience intellectuelle (DI) ou un trouble du spectre de l’autisme (TSA).

Le Processus AUDIS vise à soutenir le jugement clinique des intervenants dans la prévention du suicide auprès de personnes présentant une déficience intellectuelle (DI) ou un trouble du spectre de l’autisme (TSA) et ayant des manifestations associées au suicide.

Il est destiné aux intervenants qui travaillent dans le domaine de la réadaptation, en milieu communautaire ou dans le domaine de la prévention du suicide.

Des formations sont offertes par le Service québécois d’excellence en troubles graves du comportement (SQETGC) à partir de l’automne 2020. Visitez leur site pour plus de détails!
Composantes du Processus AUDIS
  • Comprendre le risque suicidaire: La suicidalité est un processus complexe qu’il est nécessaire de comprendre pour intervenir adéquatement. Le modèle dynamique du suicide chez les personnes ayant une DI ou un TSA propose de comprendre les manifestations associées au suicide (MAAS) comme faisant partie d’un processus dynamique alimenté par l’histoire de la personne, ses vulnérabilités, sa situation actuelle et une construction cognitive et interactionnelle de la suicidalité. Le modèle sous-tend les outils cliniques.
  • Repérer une personne à risque: Avant de penser à gérer adéquatement un épisode suicidaire, il faut d’abord identifier une personne ayant des comportements suicidaires. Le repérage vise à identifier, dans les contextes habituels de vie quotidienne, les personnes ayant une DI ou un TSA présentant de la détresse, des pensées ou des comportements suicidaires. Le repérage est effectué par des intervenants, des éducateurs, des enseignants, des proches qui sont en contact régulier avec la personne et peuvent observer des changements indiquant la détresse.
Une journée dans la vie Chiara. Jeune autiste de la maison de TED. Prise en charge par son AVS Sabrina à l'école et dans sa vie de tous les jours. Projet sociabiliser Sabrina au maximum.
  • Gérer l’épisode suicidaire: Suite au repérage, il est important d’effectuer une analyse en profondeur de la situation, estimer le niveau de risque, puis intervenir pour réduire les idéations suicidaires, la détresse et le niveau de danger des comportements suicidaires. La gestion d’un épisode suicidaire se fait par des intervenants formés adéquatement à l’utilisation des outils cliniques.
  • Réduire le risque suicidaire: Une fois l’épisode suicidaire contrôlé, il est important de comprendre comment s’est construit le risque suicidaire (facteurs de risque, de protection, processus cognitifs, émotionnels et interactionnels en jeu) et intervenir à long terme pour réduire le risque que des manifestations associées au suicide surviennent à nouveau dans l’avenir. On cherche ici à améliorer le bien-être de la personne et réduire sa détresse. La réduction du risque suicidaire se fait par l’équipe clinique multidisciplinaire intervenant auprès de la personne.

 

Le Processus AUDIS ne remplace pas le jugement clinique, il le complète et le soutient. Il constitue un cadre pour identifier les informations pertinentes, et orienter la décision clinique sur le niveau de danger, le type de risque et pour mettre en place les interventions nécessaires.

Télécharger l’outil complet: Processus clinique de prévention du suicide auprès des personnes ayant une DI ou un TSA: Un ensemble d’outils cliniques de soutien à l’intervention auprès des personnes ayant une DI ou un TSA et des comportements suicidaires.